Le concept

La maison passive répond à un standard de construction très simple : le besoin de chauffage doit être au maximum de 1,5 litres de mazout/m2 chauffé/an ou équivalent gaz.

Ce chiffre prend tout son sens lorsque l’on considère une maison conventionnelle qui demande 20 litres/an/m2 chauffé (soit 200 kWh/an/m2 chauffé) !

La combustion d’un litre de mazout ou d’un m3 de gaz produit la même quantité d’énergie : environ 10 kWh.

En Europe, le bâtiment est responsable de 50% du total des consommations des ressources naturelles exploitées, de 40% des consommations d’énergie et de 30% des émissions de CO2.

On comprend immédiatement l’intérêt des maisons passives dans le contexte de lutte contre les changements climatiques : si la consommation d’énergie est divisée par 10, les émissions de CO2 aussi !

Et ce n’est là qu’un des atouts de ce type de construction car le confort des occupants est supérieur à celui d’une habitation classique, tant en été qu’en hiver.